Roman contemporain

Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin

Résumé du titre


Justine, aide-soignante aux Hortensias, un EPHAD, a été élevée par ses grands-parents tout comme Jules, son cousin, suite aux décès de leurs parents dans un accident de la route.
Aux Hortensias, Justine découvre l’histoire, la vie de chaque pensionnaire qu’elle note dans un carnet bleu et en particulier celle d’Hélène Hel.
La vie pourrait se poursuivre ainsi si un « corbeau » n’appelait pas les familles des « oubliés du dimanche », ces pensionnaires dont les familles ne viennent jamais les voir.

Mon ressenti


J’ai découvert Valérie Perrin avec Changer l’eau des fleurs dont la lecture m’avait bouleversée, j’ai poursuivi ma découverte de cette autrice avec son premier roman Les oubliés du dimanche.

Valérie Perrin sait parler des petites choses du quotidien, des personnes que l’on aime mais que l’on oublie ou que l’on préfère oublier.
Avec Les oubliés du dimanche, elle aborde un thème difficile celui des personnes âgées, de la vieillesse, de la mort que l’on préfère cacher mais qui sont pourtant des passages obligés de la vie humaine.
Ce ne sont pas des sujets attractifs pourtant Valérie Perrin parvient à rendre beaux, touchants des épisodes de la vie que l’on préfère ne pas voir avec une poésie des mots que je ne retrouve pas souvent dans d’autres livres.

Il faut écouter dans l’urgence parce que le silence n’est jamais loin.

Dans Les oubliés du dimanche, l’autrice nous parle de personnes âgées mais aussi de jeunes et de femmes avec des histoires douloureuses comme c’est le cas de Justine, un personnage fort, touchant mais particulièrement perdu dans sa vie qui a besoin de réponses à ses questions pour avancer dans sa vie ou celle d’Hélène Hel dont l’histoire est émouvante dans son bonheur et dans son malheur. Car l’ensemble de ces personnages restent forts malgré les épreuves de la vie.

Au fil de notre lecture, plus on tourne les pages plus on découvre que derrière cette histoire de « corbeau » et de s’occuper avec tendresse de nos ainés il y a une histoire dans l’histoire concernant le passé de Justine et le drame qui l’a touché elle et son cousin.
Je dois avouer avoir été surprise quant à cette histoire et à son dénouement auquel je ne m’attendais pas.

Nous avons tous deux vies, une vie où l’on dit ce que l’on pense et une vie où on la ferme. Une vie où les mots passent sous silence.

Avec Les oubliés du dimanche, Valérie Perrin nous rappelle l’importance de nos grands-parents et de leurs souvenirs, de leurs vies ; elle nous parle des non-dits et des secrets de famille qui peuvent détruire ceux qui portent le poids sans connaitre l’histoire, elle nous parle de l’importance de parler.

Encore une fois Valérie Perrin m’a charmée, son premier roman est tout aussi magnifique et sensible que le second. Ce sont des romans qui à chaque lecture me provoquent des torrents d’émotions. Un coup de coeur pour Les oubliés du dimanche.

Comme on me dit tout le temps que quand un vieux meurt, c’est une bibliothèque qui brûle je sauve quelques cendres.